Vous êtes ici : Home Centre de documentation Dossiers Les paysans La terre

La terre

Publié le: 16. 04. 2012

L'idée que la terre a une valeur inaliénable, celle de nourrir les hommes, est passée de mode. La terre a désormais une valeur marchande. Et on y plante du soja en Argentine et on y plante des palmiers à huile en Indonésie et on y plante des fleurs en Ethiopie et on y plante un stade à Lausanne. Le petit paysan perd ses terres au profit d'une agriculture industrielle.

Notre dossier consacré aux accaparements de terre

Banque mondiale, retire-toi des terres !, Pambazuka News, 7 mai 2012

Les droits fonciers des communautés africaines en danger, Jean-Pierre Boris, RFI, 6 février 2012

Lausanne: Le tribunal au milieu des légumes, Mathieu Signorell, Le Temps, 7 décembre 2011

L'huile de palme source de disputes, Courrier international, 11 janvier 2011

L'Argentine a aveuglément adopté le soja transgénique, La Croix, 15 juin 2009

Kenya-Ethiopie: la guerre des fleurs, Catherine Riungu, Courrier international| The East African, 21 novembre 2007

Actions sur le document

Le Champ des Filles 4

"... Dans un cadre aussi désespérant, beaucoup d’exploitants agricoles préfèrent vendre leurs terres au plus offrant que les défendre. Mais c’est seulement en travaillant la terre qu’on pourra la défendre. Alors on refait de ce champ un champ, et on le cultive. On commence à inverser la tendance, et si ce n’est pas ce champ-là ce sera un autre (...) La lutte pour l’accès à la terre c’est aussi cela. Quand tout le territoire est parcellisé, cloisonné, contrôlé, exploité, aménagé, défini, limité, labellisé, étriqué, toutes ces terres sont pour nous abandonnées, et nous appellent à lutter pour refuser l’exil..."

 
Outils personnels