BIG is beautiful

Genève, Plaine de Plainpalais, 14 mai 2016
Zoom
Réenchanter le présent et l'envisager avec d'autres yeux. Le débat à mener n'est pas d'ordre financier mais avant tout d'ordre culturel, comme le rappelle Mona Chollet.

L'idée ne date pas d'aujourd'hui. L'idée d'un revenu inconditionnel (en anglais Basic Income Grant, BIG) remonte à à la fin du XVIIIème siècle lorsque Thomas Paine suggère que tout jeune accédant à l'âge adulte ainsi que toute personne à partir de 50 ans bénéficie d'une allocation inconditionnelle.

L'accroissement des inégalités couplée à l'augmentation de la précarisation est chaque jour plus marqué alors que paradoxalement la richesse ne fait qu'augmenter... Comme l'annonçait Jeremy Rifkin dans son livre La fin du travail (La Découverte, 1996), l'ère de l'information a succédé à l'ère industrielle, marquant la fin du travail de masse. L'accroissement de la productivité et l'automatisation signifient également la fin du plein emploi ou du moins la diminution conséquente de l'emploi rémunéré. Le paradoxe d'une société toujours plus riche côtoyant une armée de pauvres et de déshérités en constante augmentation est une réalité chaque jour plus évidente.

Dès lors, comment faire face à cette contradiction ? Philippe Van Parijs, professeur à l'Université catholique de Louvain (chaire Hoover d'éthique économique et sociale), se fait le défenseur de l'allocation universelle dès 1986 en créant d'abord le Basic Income European Network, devenu Basic Income Earth Network (BIEN) en 2004. Cette idée est défendue aujourd’hui tant par des acteurs de gauche que de droite (au nom du libéralisme, chacun est libre de son parcours).
Fondamentalement, l'allocation inconditionnelle résoudrait de nombreuses questions et favoriserait en premier lieu la lutte contre la pauvreté.

Et c'est de Namibie que vient le premier exemple d'application du revenu citoyen. Après des discussions partagées au niveau gouvernemental, un projet pilote est lancé en janvier 2008. La région concernée est peuplée d'un millier de personnes, majoritairement des agriculteurs. « Tous les résidants de moins de 60 ans reçoivent 14 $ par mois, sans aucune condition. Une équipe de chercheurs locaux et internationaux est formée pour évaluer l’impact de cette mesure sur une période de deux ans. La communauté s’engage aussi en mettant sur pied un comité pour mobiliser la population et la conseiller sur les façons d’améliorer leur qualité de vie avec l’argent reçu.
Après un an, les résultats sont inespérés. Le taux de malnutrition des enfants est passé de 42 % à 17 % en six mois seulement. [...] « La clinique est aussi plus fréquentée parce que les malades ont maintenant les 50 cents requis pour une visite. [...] l’achat de toilettes par les ménages réduit la pression mise sur les latrines publiques qui sont, chacune, utilisées en moyenne par 50 personnes ! Davantage de jeunes fréquentent l’école. Le taux de décrochage variait de 30 à 40 % avant l’instauration du revenu garanti. Il est passé à 5 % six mois plus tard et il était presque nul neuf mois après l’entrée en vigueur. Le nombre de parents payant les droits de scolarité a doublé pour atteindre 90 %.[...] » (BIG, les résultats, Le journal des alternatives, Herbert Jauch, 28 mai 2009)

La liste des effets positifs de cette mesure peut encore s'allonger. Que deviendrait cet exemple namibien si le même principe était appliqué en Suisse, pays richissime ? C'est ce qu'explore le documentaire de Dani Häni et Enno Schmid, « Grundeinkommen » (2008).

L'expérience namibienne

"Vous savez que j’ai faim, nourrissez-moi aujourd’hui", Servaas van den Bosch, IPS, 18 février 2011

Subvention du revenu de base: "Laissez d’autres goûter ce que nous avons goûté", Servaas van den Bosch s’entretient avec Bertha Hamases, une domestique et mère de quatre enfants à Otjivero, en Namibie, IPS, 17 février 2011

Namibie : Les miracles du revenu minimum garanti, interview d'Herbert Jauch par Tobias Schwab, Frankfurter Rundschau | Courrier international, 29 avril 2010

BIG, les résultats, Herbert Jauch, Le journal des alternatives, 28 mai 2009

Is a universal ‘Basic Income Grant’ feasible in Namibia ?, Dirk Haarmann, Eldis, 2009

Le revenu de base

« Revenu de base », film de Dani Häni et Enno Schmid (2008), adaptation française

Et vous, quel travail feriez-vous si votre revenu était assuré ? Revenu garanti, « la première vision positive du XXIe siècle », Mona Chollet , avec Thomas Lemahieu, Périphéries, décembre 2010

Un revenu de base pour tous ? Pas si utopique que cela !, Arnaud Crevoisier, Le Courrier, 10 novembre 2010

Garantir le revenu, Multitudes 8 (mars-avr. 2002) et plus particulièrement l'interview de Philippe Van Parijs, Il est mieux pour les pauvres que l’on paie les riches : Philippe Van Parijs s'entretient avec Yann Moulier Boutang

Le revenu de citoyenneté peut-il être suffisant ? Baptiste Mylondo, Revue du MAUSS permanente, 9 décembre 2007

Basic Income Earth Network (BIEN)

BIEN – Section suisse

Initiative parlementaire "Instauration d'une allocation universelle" déposée par Joseph Zisyadis le 18 mars 2010

12 mai 2011, Conseil national, rapport de la Commission de la sécurité sociale et de la santé publique : "Par 19 voix contre 6 et 1 abstention, la commission propose de ne pas donner suite à l'initiative parlementaire Zisyadis (10.422). [...] Une minorité (Weber-Gobet, Baettig, Gilli, Prelicz-Huber, Schenker, Weibel) propose de donner suite à l'initiative parlementaire Zisyadis (10.422)."

L’« Initiative Grundeinkommen » a annoncé le lancement, en 2012, d’une initiative populaire pour l’introduction d’un revenu de base.

Initiative fédérale pour un Revenu de Base Inconditionnel
Le 11 avril 2012, le texte de l’initiative fédérale «Pour un revenu de base inconditionnel» a été publié dans la feuille officielle.

Le Parlement opposé à un revenu de base, Le Courrier | ATS, 17 décembre 2015

Thèmes