Birmanie: le nouvel eldorado?

Par Jean-Marie Hullot (Travail personnel) [CC BY 3.0 (http://creativecommons.org/licenses/by/3.0)], via Wikimedia Commons
Zoom
Etranglée par une dictature extrêmement dure pendant des décennies, la Birmanie s’ouvre brusquement et ses nombreuses richesses (gaz, pétrole, bois, minerais) attirent toutes les convoitises.

Alors que la population apprend à vivre avec plus de libertés, que le monde découvre l’état de délabrement de toutes les infrastructures du pays, que le nouveau gouvernement se confronte aux relations extrêmement tendues qui prévalent entre les différentes ethnies et aux conflits qui perdurent aux frontières, les investisseurs affluent du monde entier et injectent des milliards de dollars dans une économie fragile. Les ONG croulent sous les dons et parlent de « tsunami humanitaire ». Enfin, les Etats se concurrencent à coups de centaines de milliers de dollars pour venir en aide à la jeune démocratie.

Tout ce soutien est évidemment bienvenu, mais il est aussi potentiellement dangereux : les ONG et les Etats doivent se coordonner entre eux et avec les populations locales pour investir durablement les fonds humanitaires. Les Etats doivent aider le gouvernement birman à se doter d’un cadre légal approprié pour accueillir les entreprises et les multinationales qui souhaitent investir dans l’économie. Enfin, les entreprises et les multinationales devraient respecter des règles très strictes en termes environnementaux et sociaux.

Dans ce contexte à la fois enthousiasmant et inquiétant, la Suisse a ouvert à Yangon une ambassade qui a pour principale mission de « coordonner le travail diplomatique, de politique de paix, celui de l’aide au développement et du Secrétariat de l’économie » (Christoph Burgener, ambassadeur de Suisse pour le Myanmar, le Laos et le Cambodge). De son côté, l’ONG Swissaid, présente depuis 1992, continue son travail de fond et mène ses projets en partenariat avec les populations locales dans une visée à long terme.

Sites web

Association Suisse-Birmanie. Créée en janvier 1992 par un groupe de personnes passionnées par la Birmanie, l'association s'est donnée pour mission d'apporter aide et soutien aux peuples opprimés de ce pays et de faire entendre leur voix.

Info Birmanie, Créée en 1996, Info-Birmanie est une association loi 1901 à but non lucratif, née de la volonté de responsables associatifs et de citoyens soucieux de promouvoir le respect des droits de l’Homme et d’apporter aide et soutien aux peuples opprimés de Birmanie.

Articles

A la conquête de l'eldorado birman, Julie Zaugg et Clément Bürge, L'Hebdo, 5 nov. 2015

Birmanie: Suu Kyi appelle les investisseurs étrangers à ne pas négliger la politique, AFP, La Croix, 14 novembre 2013

Les Suisses se hâtent lentement vers le Myanmar,  Luigi Jorio, swissinfo.ch, 15 octobre 2013

Normes de transparence pour les investissements suisses au Myanmar, interpellation de Anne Seydoux-Christe au Conseil des Etats, 20 juin 2013

Birmanie : un investissement responsable est-il possible ? Thibault Lescuyer, Novethic, 31 mai 2013

L'investissement étranger en Birmanie a quintuplé en un an, Aung Hla Tun, Véronique Tison, L'Usine nouvelle, 13 mai 2013

Myanmar, KOFF (Centre de promotion pour la paix) - Swisspeace, 1er mars 2013

Myanmar’s Golden Opportunity, Fred Pearce, Agriculture and Ecosystems Blog, 20 février 2013

Des relations commerciales Suisse – Birmanie d’égal à égal, Swissaid, 19 février 2013

Birmanie, le pari de l’ouverture, le Temps, Arnaud Dubus, 2 novembre 2012 [accès gratuit, inscription obligatoire]

Le nouvel eldorado birman, Isabelle Dubuis, Le Monde.fr, 3 avril 2012