Hacker, un métier d'avenir

Cyberguerre
Zoom
Stuxnet, Flame, virus informatiques, le cyberespace, bien que virtuel, est le lieu d'attaques toujours plus nombreuses et sophistiquées dont les conséquences peuvent s'avérer catastrophiques.

En Chine, plus de 300'000 « hackers patriotes », les hackers rouges, travaillent pour le gouvernement. Cyberespionnage, cyberterrorisme, cyberguerre : autant de termes qui donnent le sentiment de lire le scénario de la dernière production hollywoodienne du moment. Pourtant cette guerre d’un nouveau genre est en train de prendre de l’ampleur. Les attaques se multiplient.
Estonie, 2007 : après l’enlèvement d’un mémorial de guerre datant de l’ère soviétique, les sites gouvernementaux, les banques et les médias sont victimes d’une cyberattaque qui paralysent le pays. La Russie est montrée du doigt mais nie.
Iran, 2009 : le virus « Stuxnet » détruit plus de 150 centrifugeuses utilisées dans le programme nucléaire iranien. L’attaque est attribuée aux Etats-Unis et à Israël.
Gaza, 2012 : lors du récent conflit entre le Hamas et l'armée israélienne, la cyberguerre a fait rage.

Dans ce contexte, alors que la Suisse vient de confirmer un budget de 5 milliards annuels pour une armée qui cherche sa raison d’être, de nombreux observateurs avertis constatent que le pays serait impuissant face à une cyberattaque. Mais les temps changent : le Conseil fédéral vient d’approuver une stratégie de protection contre les cyberrisques.

Toutefois, cette « militarisation de l’Internet » n'est pas anodine et recèle de graves dangers pour la protection des données personnelles. Ces dernières années, le Département de la défense américain a tenté à plusieurs reprises de transformer l’Internet en un réseau surveillé et centralisé, en échouant de peu. Pour l’instant.

Virus informatiques plus dangereux que des bombes, Armando Mombelli, swissinfo, 10 mars 2013

Cyber-guerre : le QG des hackers chinois enfin découvert, Philippe Vion-Dury, Rue89, 19 février 2013

La peur d’un Pearl Harbor cybernétique, Stéphane Bussard, Le Temps, 14 janvier 2013

Kudelski, la division pirate, Mehdi Atmani, Le Temps, 22 novembre 2012

Israël-Gaza : la guerre des tweets, Courrier international, 19 novembre 2012

Ces hackers marocains qui font trembler la Toile, Ali Amar, Slate Afrique, 9 novembre 2012

Les nouveaux fronts de la guerre économique, Luigi Jorio, swissinfo.ch, 4 septembre 2012

Le Conseil fédéral approuve la stratégie nationale de protection de la Suisse contre les cyberrisques, Confédération suisse, 27 juin 2012

Washington au lance-Flame contre le nucléaire iranien, Fabrice Rousselot, Libération, 21 juin 2012

Un Internet furtif américain pour le printemps arabe, Frédéric Burnand, swissinfo.ch, 22 juin 2011

Cyber-attaque contre Téhéran, Philippe Rivière, Le Monde diplomatique, mars 2011 [disponible au centre de documentation]

Affaire Stuxnet : la cyberguerre a commencé, James Blitz, Joseph Menn et Daniel Dombey, Jeune Afrique, 19 novembre 2010

Hackers en uniforme, John Goetz, Courrier international | Der Spiegel, 5 mars 2009

Au centre de documentation

Le cyberespace, nouvelle frontière du monde ? : dossier, La nouvelle revue géopolitique no. 120 (janv.-mars 2013)

Le cyberespace, nouvel enjeu stratégique : dossier, Revue internationale et stratégique no. 87 (automne 2012) [Disponible au centre de documentation]