Monde arabe : des révolutions numériques?

Zoom
Quels rôles ont joué les médias sociaux dans la chute des gouvernements égyptien et tunisien? Facebook est-il uniquement un moyen de contestation aux mains du peuple ou un outil de contrôle pour les gouvernements ?

Après le sang, beaucoup d'encre va couler pour expliquer le comment et le pourquoi de ces révolutions. Pas de doute sur le rôle crucial qu'a joué Facebook dans la diffusion des informations et des images des révoltes et dans son pouvoir de mobilisation. Mais les centaines de morts qui ont jonchés les rues tunisiennes prouvent à elles seules le caractère populaire de ces révoltes : elles se sont jouées dans la rue et, dans le cas de la Tunisie, sont parties du Sud du pays, région pauvre où bon nombre de personnes n'avaient même pas l'accès à Internet.

Mais il ne fait pas de doute que Facebook, les médias sociaux, et les blogs avant eux, sont les nouveaux médias de la jeunesse mondiale. On ne s'informe plus devant sa télévision mais en flux et en live continu grâce à son ordinateur et son portable. Le "Mass média" a été remplacé par le "My media" et tous les grands groupes journalistiques l'ont compris, eux qui ont tous un profil Facebook et dont les grands journalistes tweets en direct depuis le "terrain".

Néanmoins il serait naïf de croire que cet outil citoyen n'en est pas un également pour les gouvernements : l'exemple incontournable est bien entendu Barack Obama, lui qui a clairement construit et organisé sa campagne victorieuse autour des médias sociaux et qui a, au début 2011, plus de 18 millions d'amis su Facebook. Dès lors les exemples sont légions : Goodluck Jonathan, président du Nigéria reçoit des milliers de commentaires à chacune de ces interventions et, en Suisse, en cette année électorale, il est rare de trouver encore un politicien sans un profil personnel.

Un outil de communication politique, un brin démagogique parfois, à l'image du texte publié sur son profil par Nicolas Sarkozy le 11 février dernier :

"Je salue le moment historique que vit l'Égypte. La France appelle tous les Égyptiens à poursuivre sans violence leur marche vers la liberté, qu'elle soutient avec amitié et à laquelle elle est prête à apporter tout son concours."

We are all Khaled Said
Page Facebbok créée par Wael Gonim à la mémoire de Khaled Said, battu à mort par des policiers à Alexandrie en juin 2010. Depuis lors cette page est devenue un véritable média qui relaie les révoltes du monde arabe.

Internet et les révolutions augmentées, Dossier multimédia de la Radio suisse romande

Trois remarques à propos du « Web 2.0 arabe », Yves Gonzalez-Quijano, Culture et politique arabes, 22 mars 2011

La "ligue arabe" du net, Pierre Boisselet, Jeune Afrique, 15 mars 2011

Tunisie, Twitter, WikiLeaks et l’indécence, Bruno Walther, Owni, 10 mars 2011

«Le Net, instrument de libération et d’oppression», interview du chercheur Evgeny Morozov par Lorraine Millot, Libération, 5 mars 2011

Techno-révolutionnaires, Jacob Weisberg, Slate.fr, 28 février 2011
"Les révolutions arabes montrent que les valeurs de Google et de Twitter sont meilleures que celles de Facebook."

Maghreb : Facebook est-il démocratique ?, Abderrazzak Sitaïl, Les Afriques, 24 février 2011

Comment Facebook a catalysé la révolution égyptienne, Serge Maillard, Largeur.com, 17 février 2011

Les « origines culturelles numériques » de la Révolution arabe, Yves Gonzalez-Quijano, Culture et politique arabes, 15 février 2011

La révolution arabe, fille de l’Internet ?, Marie Bénilde, Informations 2.0, Les blogs du Diplo, 15 février 2011

Le réseau social, fer de lance de la révolution, Hugo Lindenberg, Les Inrocks, 14 février 2011

La revanche d'Al Jazeera sur les régimes arabes et Washington, Mohamed El Oifi, Rue89, 12 février 2011

De plus en plus de présidents utilisent Twitter, Frédéric Burnand, swissinfo.ch, 3 février 2011

La coupure d’Internet en Egypte, une première mondiale par son ampleur, Libération, 28 janvier 2011

Nouvelle culture politique pour le monde arabe, Frédéric Burnand, swissinfo.ch, 28 janvier 2011

Egypte: «Quand on voit que la Tunisie s'est «libérée», on estime qu'il est temps pour nous de faire de même» [blogueur égyptien], Propos recueillis par Corentin Chauvel, 20 minutes, 27 janvier 2011

Tunisie. Facebook fait-il la révolution?, Sadok Hammami, Kapitalis, 27 janvier 2011

En Iran, Nokia connecte la répression, Philippe Rivière, Informations 2.0, Les blogs du Diplo, 5 mars 2010

Barack Obama, candidat des réseaux sociaux sur Internet, Marie Bénilde, Informations 2.0, Les blogs du Diplo, 21 avril 2008