Vers un monde emmuré

By Tony Webster from Portland, Oregon, United States (A Beach with Borders) CC BY 2.0, via Wikimedia Commons
By Tony Webster from Portland, Oregon, United States (A Beach with Borders) CC BY 2.0 via Wikimedia Commons
Zoom
D'une petite dizaine en 1989, année de la chute du mur de Berlin, les murs de séparation se chiffrent à plus de 50 aujourd'hui.

Francis Fukuyama, philosophe, économiste et politologue américain, auteur en 1989 d'un article au titre révélateur « La fin de l'histoire ? », affirmait la victoire idéologique de la démocratie et du libéralisme sur les autres systèmes idéologiques. Les marchandises et les hommes allaient désormais pouvoir circuler en toute liberté. Les décennies qui ont suivi ont démontré les limites de l'analyse de l'américain.

Comme l'écrit Jon Henley, journaliste au Guardian, les murs font partie de l'histoire de l'humanité : de la ligne Maginot à la Muraille de Chine, ils ont été érigés pour protéger, éloigner, séparer. Malgré l'échec de ces diverses constructions, les murs n'ont cessé d'être reconstruits.

Tout se passe comme si l'effondrement des barrières du commerce appelait à l'érection d'autres barrières : conflits ethniques et religieux, riches contre pauvres, blancs contre noirs... Mais comme le disait Janet Napolitano, Secrétaire à la Sécurité intérieure des Etats-Unis de 2003 à 2009, « Show me a 50ft wall, and I'll show you a 51ft ladder » (Montre-moi un mur haut de 50m, je te montrerai une échelle de 51m).

« Le mur cristallise le contraste entre deux espaces : celui de la sécurité et celui du risque. » écrit Elisabeth Vallet. Depuis 2001, la « menace migratoire » a fini par se confondre avec la menace terroriste et justifie aujourd'hui la construction de nouveaux murs. Comme si ces murs de séparation allaient permettre de résoudre les problèmes pour lesquels ils ont été construits. « La construction de murs ne résout rien : elle ne fait que poser une chape de plomb sur un problème qui demeure entier. » (E. Vallet)

L'étonnante carte de Theo Deutinger démontre, s'il en était besoin, que globalement la carte des murs délimite l'espace occidental du reste du monde ! Mike Davis, sociologue urbain américain, parle de la « grande muraille de la civilisation ».

Aujourd'hui plus que jamais, les murs jouent un rôle de filtre, ils permettent de séparer le bon grain de l'ivraie : comme l'écrit James Anderson, professeur émérite de géographie politique à l'Université de Belfast, « border fences are more likely to be aimed "at keeping out, or at least differentiating, migrant labour" » que l'on peut traduire par « les barrières sont le plus souvent construites dans le but d'empêcher l'arrivée ou, au moins, de choisir les travailleurs migrants ».

Sur les murs

Murs, barrières, clôtures : comment le monde se referme [cartographie], Courrier international, 24 septembre 2015

Anne-Laure Amilhat-Szary : «Aujourd’hui, les frontières ne font que filtrer les flux de la mondialisation», Catherine Calvet, Libération, 3 juillet 2015

Les principaux murs de séparation dans le monde : infographie et vidéo, Le Figaro, 18 juin 2015

Et la frontière devint un marché prospère et militarisé..., Elisabeth Vallet, 29 novembre 2013, Visions cartographiques, (Les blogs du Diplo)

Walled world : Why are we building new walls to divide us?, un dossier interactif du Guardian, 19 novembre 2013

Toujours plus de murs dans un « monde sans frontières », carte réal. par Nicolas Lambert in : Atlas des migrants en Europe. Géographie critique des politiques migratoires européenne, Migreurop, Paris, Armand Colin, 2012. - 144 p.

"Le mur modifie la représentation de l’autre", IRIS, Le Monde, 20 juin 2011

Ces murs qui déchirent le monde, Pascal Fleury, La Liberté, 5 novembre 2010

Béton armé : l’Empire des murs, Article XI, 19 février 2010
A propos de l'ouvrage de Wendy Brown, « Murs », Les Prairies Ordinaires, 2009

Chute du mur de Berlin : pourquoi tous ces autres murs ? Geopolitis, 28 octobre 2009

Quelques exemples

L'Europe des murs, We Report

Sur la route des Balkans, les Etats se barricadent, Alyssa Garcia, 24 Heures, 21 août 2015

Dans la région de l'Evros, un mur inutile sur la frontière gréco-turque, Cristina del Biaggio, Alberto Campi, visionscarto, 25 juin 2015

Kenya: Le mur « anti-terrorisme » suscite un débat houleux, IRIN, 21 avril 2015

Arabie saoudite : une « Grande Muraille » contre les djihadistes, Amira Al Hussaini, L'Obs | Rue89, 18 janvier 2015

Vingt-cinq ans après l'ouverture du mur de Berlin, les murs pullulent encore en Europe, Mathieu Martinière, Slate, 10 novembre 2014

Algérie-Maroc. “Vous pouvez traverser, mais vous ne pouvez pas revenir”, Djamila Ould Khettab, Courrier international, 12 novembre 2014

Croquis du mur israélien par le bédéiste canadien Guy Delisle, Chroniques de Jérusalem, Ed. Delcourt, 2011