Au Burkina, les divisions politiques font le bonheur des fidèles de Blaise Compaoré