La banque HSBC exclut à son tour les projets de centrales à charbon, de sable bitumineux et de forages en Arctique

Article en ligne
Les institutions bancaires sont de plus en plus nombreuses à prendre des engagements contre les énergies fossiles les plus néfastes pour l'environnement. Cette fois, c'est le britannique HSBC qui élargit son exclusion des projets de centrales à charbon, mais aussi de sables bitumineux et de forages en Arctique. En 2017, ces trois secteurs ont représenté 6,3 milliards de dollars de financements.