La dernière chose dont les îles Marshall ont besoin, c’est d’une cryptomonnaie