La Turquie poursuit son projet de barrage controversé de 1,2 milliard d'euros

Article en ligne
Pour un hameau endormi plus habitué aux bêlements des chèvres, au gazouillis des oiseaux et à l'appel tonitruant à la prière, le fracas des rochers qui a retenti pendant tout l'été a constitué un choc. En effet, des rochers massifs ont été arrachés aux falaises calcaires entourant la ville dans le but de combler des grottes datant du Néolithique. « C'est difficile. Vous regardez à gauche, ils creusent. Vous regardez à droite, ils construisent une autre route de l'autre côté du fleuve, » déclare un employé de restaurant à Hasankeyf, un petit village sur les rives du Tigre, dans le sud-est de la Turquie. Les (...)