L'addiction à la codéine au Nigéria, « bien plus qu'une épidémie »

Article en ligne
Un jeudi soir un peu après 19 heures, Nsikak, un jeune homme âgé de 19 ans, et trois de ses amis se rendent dans un open-bar à Uyo, la capitale de l'État d'Akwa Ibom, dans le centre-sud du Nigeria. Ils transportent avec eux un flacon en plastique transparent de 75 cl contenant du sirop contre la toux à la codéine. « Je l'ai acheté au marché noir », déclare-t-il à Equal Times. « Ces jours-ci, ce n'est pas facile d'en trouver. » La codéine est un opiacé entraînant une très forte dépendance qui, lorsqu'elle est consommée en excès, peut provoquer des hallucinations, des délires, la schizophrénie et la défaillance des (...)
Thèmes
Pays