Le difficile statut des travailleurs domestiques au Brésil

Article en ligne
Le 1er février, le Brésil est devenu le 25e pays à adhérer à la Convention n° 189 de l'Organisation internationale du travail (OIT) qui encadre les emplois décents de personnes travaillant à domicile pour effectuer des tâches domestiques. Cet engagement international peut-il avoir un réel impact pour ces travailleurs, alors que le pays reste fragilisé par la crise économique, que le travail informel explose et que les contrats « zéro heure » ont été introduits avec la récente réforme du Code du travail ? Pour le directeur de l'OIT, Guy Ryder, l'adhésion du Brésil à cette (...)