Nigeria. Un tribunal britannique porte un coup dur aux victimes des déversements pétroliers et compromet la responsabilisation des entreprises

Article en ligne
En réaction au jugement de la cour d'appel qui a statué que deux communautés du delta du Niger ne peuvent pas voir leurs recours contre le géant pétrolier Shell examinés au Royaume-Uni, parce que la société-mère ne peut être tenue pour responsable des actions de sa filiale nigériane, Joe Westby, chargé de campagne Entreprises et droits humains à Amnesty International, a déclaré :