Réfugiés syriens : une image à rectifier