Syrie : Des thérapies contre l'horreur

Article en ligne
M a attendu plusieurs heures que ses camarades relatent leur histoire. Quand tout le monde s'en est allé, elle commence à raconter la sienne. « De la chambre d'à côté, nous entendions les cris d'autres femmes. Les femmes hurlaient et hurlaient ! Je me souviens que les interrogatoires se déroulaient dans la salle n° 2. Nous entendions depuis cette salle les femmes crier « Oh mon Dieu, Oh mon Dieu… ! Quand vont-ils venir nous violer ? » Et moi je disais : « Pour l'amour de Dieu, quand aurons-nous droit à un peu de repos ? » Dans le local déjà à moitié vide, situé à proximité de la (...)