Travail des enfants : la plus grande bourse des métaux au monde s’inquiète de l’origine du cobalt échangé à Londres

Article en ligne
Après la mise sur le marché de cobalt en dessous des cours, le London Metal Exchange (LME), première place mondiale pour l’échange des métaux non-ferreux, lance une enquête sur les sources d’approvisionnement des fournisseurs. Sans le citer, l’institution vise en particulier un acteur chinois très présent en République démocratique du Congo, d’où provient la moitié du cobalt de la planète.