Un fardeau trop lourd à porter : Les prêts illégitimes accordés au Mozambique doivent être annulés

Article en ligne
Le défaut de paiement du Mozambique sur des prêts commerciaux estimés à 2 milliards de dollars a été à l'origine de la plus récente – et, vraisemblablement, la plus grave – crise de la dette africaine de ces derniers temps. Alors que pratiquement tous les pays africains sont confrontés au déclin des prix des matières premières et à la hausse des coûts du crédit, le cas mozambicain fait figure d'exception en ce qu'il révèle à quel point il est facile pour le nouveau paradigme du financement du développement, axé sur le capital privé, de se fourvoyer. Bien que couronnée de succès, la politique consistant à attirer les (...)