Pas de libre-échange pour l’huile de palme

Article politique
La Suisse négocie actuellement des accords de libre-échange avec la Malaisie et l’Indonésie. La coalition suisse sur l’huile de palme, dont Alliance Sud est membre, demande d’exclure ce produit controversé des négociations. Notre argumentaire.

La Suisse négocie actuellement, dans le cadre de l’AELE, des accords de libre-échange avec la Malaisie et l’Indonésie. La coalition suisse sur l’huile de palme, dont Alliance Sud est membre, demande d’exclure ce produit controversé des négociations, afin de ne pas accroître davantage les violations des droits humains et de l’environnement que cette culture provoque dans les pays producteurs. Dans ce but, elle a préparé un dossier que nous publions ici.

Le 28 février 2018, le Conseil national a adopté, à une très large majorité, la motion Grin, qui demande d’exclure l’huile de palme des négociations avec la Malaisie. Celle-ci sera discutée par la Commission des affaires extérieures du Conseil des Etats le 3 septembre 2018 et par la plénière du Conseil des États le 25 septembre 2018, en même temps que deux initiatives cantonales de Genève et Thurgovie, qui demandent la même chose pour les négociations avec la Malaisie et l’Indonésie

La coalition suisse sur l’huile de palme