Plainte contre Nestlé

Nestlé-Hauptsitz in Vevey
Article politique
En 2005, Luciano Romero – syndicaliste et ancien employé de Nestlé Colombie – a été assassiné par des paramilitaires. Le syndicat colombien Sinaltrainal et l’European ECCHR viennent de déposer plainte contre les directeurs de Nestlé de l’époque.

Le syndicat et l’ONG berlinoise spécialisée dans les plaintes judiciaires pour violations des droits humains, reprochent aux responsables de Nestlé de n’avoir pas pris des mesures suffisantes pour protéger Luciano Romero, alors même qu’ils savaient que sa vie était menacée. La plainte crée un précédent : pour la première fois, une entreprise suisse pourrait être rendue responsable d’un délit commis à l’étranger.

Alliance Sud salue la plainte : elle permettra de voir dans quelle mesure le droit suisse s’applique déjà aujourd’hui aux violations des droits humains par des entreprises à l’étranger. Elle encourage la discussion sur la responsabilité des multinationales sises en Suisse pour les violations des droits humains commises par leurs filiales à l’étranger. Un objectif visé précisément par la campagne Droit sans frontières.

Le cas de Luciano Romero a été l’un des thèmes discutés par Alliance Sud avec diverses organisations (dont Sinaltrainal) lors de sa mission de 2008 en Colombie, dans le cadre du «dialogue» avec Nestlé. La mission d’Alliance Sud en Colombie n’avait cependant ni les moyens ni l’objectif d’enquêter sur ce cas. A l’époque, aucun interlocuteur n’a apporté des éléments permettant de prouver une implication directe ou indirecte de Nestlé dans l’assassinat. Cela ne signifie évidemment pas qu’une telle implication n’ait pas existé ni que Nestlé ait tout entrepris pour l’éviter. Ainsi que le montre le rapport d’Alliance Sud sur le processus de dialogue, Nestlé Colombie jusqu’en 2008 avait une sensibilité au conflit déficiente et une approche de la sécurité tout à fait insuffisante. Nous sommes curieux de savoir si la plainte déposée en Suisse permettra de faire toute la lumière sur ce meurtre..

Pour d’autres informations sur la plainte contre Nestlé (en allemand) ...>>