Bras de fer sur le financement du développement

Communiqué
Aujourd’hui commencent à Addis Abeba les négociations d’un cadre de financement pour le développement durable. Une déclaration des ONG exhorte la communauté internationale à donner un signal fort.

Communiqué d'Alliance Sud du 13 juillet 2015

Les Objectifs de développement durable (ODD) de l’ONU devraient être publiés en septembre. Aujourd’hui déjà on négocie à Addis Abeba, Ethiopie, un cadre pour le financement de ces objectifs. Pour Alliance Sud, les résultats des négociations menées à ce jour sont décevants. Mais tout le monde est d’accord pour reconnaître que des montants énormes vont être nécessaires pour atteindre ces objectifs. Mais d’où doit venir cet argent ? Les riches pays industrialisés, à quelques rares exceptions près, ne sont pas prêts à respecter leurs promesses d’allouer le 0.7% du revenu national brut à la coopération au développement. D’un côté le secteur privé est censé faire sa part, de l’autre on attend des pays en développement eux-mêmes qu’ils augmentent leurs recettes fiscales en rendant leurs administrations plus efficaces.

Pour Alliance Sud, il faut un délai clair pour atteindre l’objectif du 0.7%. Sans quoi, la répétition de la promesse faite il y a des décennies n’a aucune valeur. Deuxièmement, il faut une instance universelle et intergouvernementale pour les questions fiscales. Pour exploiter le potentiel des recettes fiscales levées, les pays en développement ne doivent pas seulement mieux mettre en œuvre des lois fiscales nationales, mais aussi pouvoir co-décider les règles internationales en matière fiscale. La soustraction fiscale fait perdre chaque année aux pays en développement des milliards de recettes. Et troisièmement il ne faut pas promouvoir seulement les investissements privés, il faut aussi des règles claires pour les transformer en projets durables.

A la veille de la conférence, Alliance Sud, avec plus de 600 organisations de la société civile, a publié une déclaration qui exhorte la communauté internationale à donner un signal fort en adoptant un document final ambitieux. Celui-ci est nécessaire pour prouver que la communauté internationale prend au sérieux les objectifs de développement durable et la lutte contre le changement climatique qui vont être négociés plus tard cette année.

Pour plus d‘informations (directement de Addis Abeba):
Eva Schmassmann, responsable de la politique de développement chez Alliance Sud,
Tél: +41 76 458 89 52, skype: eva_schmassmann