Economiser coûte que coûte

Communiqué
La Commission des finances du Conseil des Etats veut couper massivement dans l’aide au développement – par la petite porte. Car elle ne s’était pas prononcée sur le crédit d’engagement pour la coopération internationale.

Communiqué de presse d’Alliance Sud du 23 août 2016

La Commission des finances du Conseil des Etats veut couper massivement dans l’aide au développement – par la petite porte. Car elle ne s’était pas prononcée sur le crédit d’engagement pour la coopération internationale.
Avec son programme de stabilisation 2017–2019, le Conseil fédéral veut faire coïncider le budget de l’Etat avec le frein à l’endettement. Par rapport à la planification actuelle, il réduit les dépenses de 800 millions à 1 milliard de francs par an. Avec une part d’environ 25%, la coopération internationale subit la plus grande partie des mesures d’économie. La commission des finances du Conseil des Etats (CF-E) a communiqué aujourd’hui le résultat de sa discussion relatif au programme de stabilisation : elle veut couper 100 millions de francs de plus par an dans la coopération internationale.
Alliance Sud, la communauté de travail de politique de développement des œuvres d’entraide suisse, est surprise que la CF-E veuille couper les moyens de la coopération internationale. La CF-E ne s’était pas exprimée sur le message sur la coopération internationale 2017–2020. Pourtant celui-ci contient les cadres financiers concrets qui seraient concernés par d’autres coupes dans le cadre du programme de stabilisation. Selon la Loi sur le parlement, la commission des finances doit être invitée à faire un co-rapport sur les crédits d’engagement, mais visiblement elle n’a pas fait usage de cette possibilité.