Protection et perspectives pour les réfugiés climatiques : prise de position de Caritas / Auteure : Marianne Hochuli ; éd. Caritas Suisse

Documenti elettronici
Les conséquences du changement climatique forcent de plus en plus de personnes à fuir. Le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) estime que le nombre de personnes déplacées à cause des événements climatiques extrêmes sera de 150 millions de personnes en 2050. Ce sont surtout les pays en développement qui accueillent des réfugiés ayant tout perdu par suite d’une catastrophe naturelle soudaine ou de changements climatiques plus insidieux. Caritas invite la Suisse à s’engager pour que les réfugiés climatiques obtiennent un statut reconnu dans le cadre des accords internationaux ainsi que dans le droit d’asile suisse. De plus, la Suisse doit prendre ses responsabilités et mobiliser chaque année un milliard de francs pour les programmes climatiques en faveur des pays les plus pauvres, des fonds additionnels à ceux de la coopération internationale pour lutter contre la pauvreté. Enfin, la Suisse doit travailler à réduire les effets du changement climatique en mettant fermement en oeuvre la stratégie énergétique 2050. [Ed.]