Une nouvelle fois, la question des financements a crispé les négociations

Articoli in linea
La question du charbon et, dans une moindre mesure, le cas des États insulaires ont été mis en avant lors de la COP23 de Bonn. Mais, en arrière-plan, ce sont les besoins de financement de 100 milliards de dollars par an à partir de 2020 pour l’adaptation au changement climatique qui ont opposé les pays riches et les pays en voie de développement. Le retrait des Américains a, de plus, négativement impacté ces discussions.