L'"Etat profond" à la manoeuvre au Soudan : fragiles concessions au mouvement démocratique / Gérard Prunier

Article
Pour la première fois depuis des décennies, les militaires soudanais doivent partager le pouvoir avec les civils qui dominent le Conseil souverain, mis en place le 21 août. Une transition de trente-neuf mois doit conduire à une Constitution démocratique. Mais l’armée garde les ministères-clés (défense et intérieur) dans un pays appauvri qui dépend de l’aide de ses alliés saoudiens et émiratis. [Aperçu]