Le téléphone portable : introduction

Chapitre de E-Dossier
Selon l'Union internationale des télécommunications, ce ne sont pas moins de 7 milliards d'abonnements mobiles qui étaient souscrits dans le monde à fin 2014. Mais quelle réalité se cache derrière la fabrication de ces appareils ?

Les appareils contiennent un nombre important de minerais différents : cuivre, cobalt, étain… La plupart de ces minerais sont extraits au Sud dans des conditions particulières. Le coltan, présent dans les batteries des téléphones, illustre bien cette problématique. En effet, en République Démocratique du Congo par exemple, il est extrait dans des mines devenant tombeaux… De plus, il arrive que son trafic finance la guerre civile. Il est donc souvent surnommé « minerai de sang ».
Suite à leur extraction et à leur raffinage, les minerais sont vendus et transportés en Asie où ils deviendront téléphones. Là aussi, les conditions de travail peuvent être déplorables.

Ce dossier vous permettra d’explorer les dédales de l’ensemble de la chaîne de fabrication du téléphone portable. Il exposera également le thème délicat des déchets issus de produits électroniques, toujours plus présents de nos jours. Comment sont-ils traités ? Quelles conséquences ont-ils sur l’environnement et la population ? 

Malgré ce sombre tableau, relevons néanmoins que la présence et l’utilisation du téléphone portable peut constituer un réel outil de développement, en particulier dans les pays du Sud. Son utilisation a de réels impacts positifs sur le quotidien des populations dans les domaines de la santé, des finances, de l’agriculture, de l’éducation... Les articles présents dans ce dossier vous proposerons plusieurs exemples concrets. 

Dans ce contexte, comment réagir ? Un téléphone « juste » est-il possible ? Depuis 2013, l’entreprise néerlandaise Fairphone tente d’intégrer des contraintes de commerce équitable dans la production de ses appareils. Elle est également soucieuse de l’environnement.
Un partie de ce dossier lui est exclusivement consacrée.