Les forêts : introduction

Chapitre de E-Dossier
Chaque année, l'équivalent d'un tiers de la surface de la France, soit environ 15 millions d’hectares de forêts sont coupés dans le monde.

Quelles en sont les conséquences, à quelles fins déboise-t-on autant, quel impact sur le climat la déforestation a-t-elle et qui en profite ? Les forêts, poumons de la planète, sont l'objet des préoccupations des instances internationales, des ONG de défense de l'environnement, des peuples qui y habitent.

Le commerce du bois n'est pas seul en cause dans la déforestation. L'agro-business déboise à tout va et transforme les zones forestières en terres agricoles. En Indonésie, c'est pour produire l'huile de palme que nous retrouvons dans nos produits de tous les jours. Au Brésil, c'est pour développer l'élevage bovin. Souvent, c'est pour cultiver le soja ou la canne à sucre qui serviront à fabriquer les agro-carburants. Dans un monde capitaliste où les profits à court terme passent avant toute chose, il est nécessaire de conclure des accords internationaux contraignants afin de préserver la biodiversité mondiale, le climat et les populations.

La Conférence sur le climat de Cancún (Mexique) qui vient de se terminer le 12 décembre 2010, a accouché d'un accord controversé concernant les forêts : le mécanisme REDD+ (Réduction des émissions dues à la déforestation et à la dégradation des forêts). Sera-t-il suffisant pour inverser la tendance ? Les experts des ONG en doutent et craignent l'émergence d'un nouveau business dans le secteur de la déforestation.

« L’Année internationale de la forêt s’emploiera à faire preuve de sensibilisation et à renforcer les initiatives visant à gérer, conserver et développer tous les types des forêts, y compris les arbres hors forêts », déclare l’ONU, qui a identifié les causes du mal chronique, à savoir « la conversion en terres agricoles, un abattage incontrôlé, une gestion des sols inefficace ainsi que la multiplication des établissements humains ».