Biopiraterie: exploitation des savoirs autochtones

Cyril Costes
Événement
Lausanne – Cyril Costes, avocat expert de la biopiraterie, exposera des cas de spoliation des savoirs autochtones par les multinationales.

Suivie d'une discussion et d'un apéritif.

Titre exact : Biopiraterie : l'exploitation illicite des ressources génétiques et des savoirs autochtones

Date, heure : jeudi 23 mai 2019, 18h30

Lieu : Alliance Sud InfoDoc, Av. de Cour 1, 1007 Lausanne

Conférencier : Cyril Costes, avocat à Strasbourg, et maître de conférence. Il a traité des affaires judiciaires sur le droit de l'environnement et des cas de biopiraterie. Il enseigne le droit commercial et intervient en Master droit de l'Environnement et de la Biodiversité de l'Université de Strasbourg sur les rapports entre la propriété intellectuelle, les ressources génétiques (biotechnologies) et les savoirs traditionnels des populations autochtones.

Inscriptions : Événement gratuit. Inscriptions bienvenues à [email protected] ou au 021 612 00 86.

Introduction

Cyril Costes viendra exposer la situation actuelle en matière d'exploitation des savoirs autochtones. Il expliquera les procédés de grandes entreprises, notamment l'exploration à visage couvert, à travers de faux touristes venant observer les pratiques d'un peuple autochtone et revenant dans leurs laboratoires pharmaceutiques ou cosmétiques avec des échantillons pour en ressortir les principes actifs et rapporter les méthodes de transformation des produits naturels. La présentation du cadre légal international, entre autre le Protocole de Nagoya sur l'accès aux ressources génétiques et le partage juste et équitable des avantages, permettra de comprendre comment de tels agissements sont possibles.

Enfin, Cyril Costes exposera les conséquences de cette situation pour les peuples autochtones. Ces derniers sont souvent privés du droit d'exploiter ou de commercialiser leurs connaissances par le dépôt de brevets ou autres protections juridiques mises en place par les entreprises, et sont même parfois empêchées d'utiliser ces connaissances pour leur propre usage alors qu'elles le faisaient depuis des gérérations. Il illustrera ses propos par certains cas concrets qu'il a plaidé devant les tribunaux. Au moins une décision de justice aurait déjà débouté une grande entreprise qui empêchait les paysans indiens d'utiliser un pesticide naturel ancestral devenu rare et cher après la création d'un brevet. L'espoir semble poindre.

Une conférence d'un spécialiste proche du terrain et au fait des enjeux globaux. A ne pas manquer !