ANNULÉ - Société civile et violence

8.5.2020
Événement
La conférence est annulée, mais Carole Villiger participera à la table-ronde en ligne (en préparation). En attendant, vous pouvez regarder l'interview que nous avons tournée avec elle en janvier 2020 sur le thème « Société civile et violence ».
Vidéo

« Société civile et violence » Entretien avec Carole Villiger

Carole Villiger, Dre en histoire contemporaine. AllianceSud InfoDoc, janvier 2020, 15'

Carole Villiger, Dre en histoire contemporaine, y aborde la violence politique en lien avec les moyens d'action de la société civile.

Questions:

  00:00    Quelle place la violence comme moyen politique a-t-elle occupé en Suisse durant le XXe siècle ?
  03:21    Depuis la Révolution des roses (Géorgie, 2003), orange (Ukraine, 2004), etc. jusqu’aux révolutions du printemps arabe, comment comprendre l’apparition de cette nouvelle « stratégie de l’action non-violente » ?
  08:18    Ces nouvelles stratégies prennent-elles le pas sur l’action violente comme moyen politique ?
  10:49     Quelle analyse peut-on faire aujourd’hui du recours à la désobéissance civile par les grévistes du climat ?

Conférence annulée! mais Carole Villiger participera à la table-ronde en ligne (en préparation).

Date : 8 mai 2020  à 18h30

Lieu : Alliance Sud InfoDoc, Av. de Cour 1, 1007 Lausanne.

Inscriptions : Événement gratuit. Suivi d'un apéritif.  Inscriptions bienvenues à [email protected] ou au 021 612 00 86.

Conférencière :

Carole Villiger est docteure en histoire contemporaine. Elle a mené ses recherches aux Universités de Lausanne et Fribourg, au Sozialarchiv à Zurich ainsi qu’aux Universités de Hambourg et New York. Ses publications portent sur la violence politique, l’histoire sociale et culturelle des mobilisations, l’histoire des idées, l’histoire des émotions et l’histoire du féminisme et du genre. [Antipodes]

Introduction :

Dans nos sociétés démocratiques, et en particulier en Suisse, l'usage de la violence dans le combat politique ne fait pas partie des moeurs. Toutefois, comme l'a démontré Carole Villiger dans son ouvrage Usages de la violence en politique (Antipodes, 2017), la Suisse ne manque pas d'exemples remettant en cause l'image d'un pays tranquille et sans débordements.

Face au réveil mondial de la société civile, quelle place occupe aujourd'hui la violence comme moyen de revendication ? Le mouvement d'action climatique, la lutte des femmes et des hommes pour l'égalité de genre revendiquent la désobéissance civile comme moyen d'action. Un peu plus loin dans le temps, les printemps arabes ont été marqués par la volonté d'un changement non-violent. La stratégie non-violente peut-elle s'avérer plus efficace que la violence pour transformer le monde ? La désobéissance civile est en général un acte accompli collectivement. L'usage intensif des réseaux sociaux par les militant-e-s peut-il expliquer le choix de ces nouveaux modes d'action ?

De fortes et passionnantes interactions avec la conférencière du jour permettront d'alimenter la réflexion sur un sujet crucial pour les années à venir, le changement social.

Un atelier-débat sur les Modes d'action de la société civile hier et aujourd'hui se tiendra samedi 9 mai dès 9h00 au même endroit avec 4 invités. A ne pas manquer!