Quelle école dans les camps de réfugiés ?

Vidéo de la conférence en ligne.
Événement
Vidéo de la conférence à Lausanne. Des milliers d'enfants naissent, puis grandissent dans les camps de réfugiés. Quel futur leur est promis ? Marion Fert et Andreas von Känel nous ont rapporté leur observations en Tanzanie et au Rwanda.
Vidéo

Quelle école dans les camps de réfugiés ?

Conférence de Marion Fert et Andreas von Känel.

Suivie d'une discussion et d'un apéritif.

Date, heure : jeudi 31 mai 2018, 18h30
Lieu : Alliance Sud InfoDoc, Av. de Cour 1, 1007 Lausanne
Conférenciers : Marion Fert et Andreas von Känel, chercheurs à l'Université de Neuchâtel, ayant observé la situation auprès de jeunes dans les camps en Tanzanie et au Rwanda.
Inscriptions : Événement gratuit. Inscriptions bienvenues à [email protected] ou au 021 612 00 86.

Introduction

Des milliers d'enfants naissent, puis grandissent dans les camps de réfugiés. Quel futur leur est promis ?

A priori prévus comme solution temporaire, les camps d’urgence de réfugiés s’installent souvent sur la longueur jusqu’à devenir des villes à part entière, construites hâtivement. Comment s’organise l’école pour les enfants qui y vivent ? Quelle chance auront ces jeunes dans leur vie. Une soirée sur un thème oublié.

Cette conférence propose de réfléchir sur les usages sociaux des écoles au sein des camps à l'exemple des camps de réfugiés congolais en Tanzanie et au Rwanda. Elle tentera de répondre aux questions suivantes : Suivant quelles modalités des « écoles de réfugiés » sont-elles mises en place dans le camp ? De quels objectifs sont-elles investies et comment ceux-ci s’incorporent-ils tant dans la forme institutionnelle de ces écoles que dans le contenu de leurs pratiques pédagogiques ? Comment, enfin, ces écoles, et les projets qu’elles véhiculent, sont perçus et mobilisés par les élèves et leurs familles ? Quelle est la socialisation des jeunes dans les camps et la construction de leur rapport à soi et aux autres ?

Marion Fert et Andreas von Känel sont deux chercheurs ayant été sur le terrain. Ils pourront témoigner de leurs observations et entretiens avec les gens rencontrés sur place. Un témoignage de première main sur un sujet souvent oublié, à ne pas manquer !