table-ronde : Utopies et politique

1.4.2021
Événement
Utopies et politique : l’imaginaire, une force de transformation ? Autour de la table, un politologue, une élue et une représentante des courants anarchistes.
Vidéo

Utopies et politique : l’imaginaire, une force de transformation ?

table ronde avec Marc Audétat (UNIL), Adèle Thorens Goumaz (Conseil des Etats) et Marianne Enckell (CIRA).

Durée : 1h30

Date, heure :  jeudi 1er avril 2021, 18h30

Lieu : en ligne et en direct sur notre canal Youtube

Intervenant·es :

  • Marc Audétat, politologue, UNIL
  • Adèle Thorens Goumaz, Conseil des Etats
  • Marianne Enckell, CIRA

Introduction :

Dans la situation qui est la nôtre actuellement, en plein coeur d'une crise sanitaire mondiale et sentant peser sur nous la menace climatique, nous avons besoin d'imaginer des mondes possibles, des alternatives au système actuel. Les utopies reviennent sur le devant de la scène, mais il y a aujourd'hui une certaine pression dans l'air, qui invite à l'action, qui exige une transition active. Quel est le rapport entre le monde des idées et celui de la politique concrète et pragmatique ? Comment ces deux dimensions s'articulent-elles ? Peuvent-elles ensemble accoucher d'une réalité nouvelle qui réponde de façon adéquate aux défis qui sont les nôtres?

L’utopie est-elle un instrument politique, le seul outil assez puissant pour faire émerger de nouveaux pensables et permettre de s’extraire des schémas de pensée itératifs qui sclérosent une civilisation et la mènent inéluctablement à sa perte ? Ou est-elle un vain refuge collectif dans l’imaginaire, qu’il soit euphorique ou catastrophiste, cantonnant les citoyen.nes endormi.es dans l’impuissance et l’inaction ?

Durant leur dialogue autour de la relation entre l'utopie et la politique, les invités poseront quelques jalons réflexifs qui nous accompagneront toute l'année dans l'exploration de notre thème. Chaque invité apportera un point de vue particulier, à savoir celui d'un politologue, celui d'une personnalité politique en cours d'exercice et celui d'une historienne, spécialiste des mouvements anarchistes.