Au Ghana, le confinement a un peu plus affamé les enfants des rues