Au Maroc, les soubresauts de l’homophobie font rage