Ce n'est pas le «deal du siècle» de Trump qui apportera la paix au Proche-Orient