Ces crimes écologiques étouffés par les autorités

Ces crimes écologiques étouffés par les autorités
Ces crimes écologiques étouffés par les autorités
Webdocumentaire

Quarante reporters de 15 pays se sont alliés pour poursuivre les enquêtes de journalistes soumis au silence après des révélations sur l'industrie minière. Portant le nom de "Green Blood Project", leurs investigations dénoncent des crimes écologiques dans les mines de sable (Inde), de nickel (Guatemala) et d'or (Tanzanie). Une entreprise suisse est concernée.