Climat : les financements des pays riches vers les pays en développement restent le maillon faible

Article en ligne
C'est l'un des piliers des négociations internationales sur le climat : les financements des pays riches pour aider les pays en développement à faire face au changement climatique. Pour l'année 2018, ces derniers ont atteint la somme de 79 milliards de dollars, selon l'OCDE, mettant l'objectif de 100 milliards en 2020 à portée de main. Mais il faut aller encore plus loin, assurent l'OCDE et l'ONG Oxfam, alors que la COP26 doit redéfinir les règles du jeu.