Comment la Tunisie expérimente à petits pas la transition vers des emplois et des entreprises plus durables

Article en ligne
Mohamed Ali déambule entre les machines, saisit une paire de ciseaux et découpe un long morceau de tissu, qu'il trempe ensuite dans une tasse remplie d'eau. Abracadabra ! La magie de la chimie opère instantanément. Le bout d'étoffe est devenu une pâte translucide et collante. En séchant, elle se rigidifie et se transforme en plastique. « C'est de la viseline », lance Mohamed Ali très fier de sa démonstration. Fabriquée à partir de fibres synthétiques, elle est utilisée pour renforcer les broderies. « Avant, on jetait dans la nature les déchets issus de la production. Désormais, on va récupérer (...)