Contrairement aux idées reçues, la religiosité est en déclin parmi la jeunesse arabe

Article en ligne
À la suite d'une énième controverse liée aux caricatures du prophète Mahomet, cette fois avec pour protagoniste le président français Emmanuel Macron, de nombreux médias se sont fait l'écho des « mouvements de protestation qui ont balayé le monde islamique », ainsi que des déclarations enflammées des leaders de plusieurs pays à majorité musulmane. Bien qu'une partie de ces manifestations aient eu lieu dans des pays non arabes, la controverse a néanmoins alimenté le cliché d'un monde arabe hautement conservateur, où la religion imprègne les moindres aspects de la vie. Certains indices suggèreraient néanmoins que, sous une (...)