Coronavirus : les entreprises présentes dans des paradis fiscaux dans le viseur des aides d'État

Article en ligne
Le Danemark et la Pologne ont décidé de conditionner l’accès aux aides publiques, dans le cadre de la crise du Covid-19, au paiement des impôts sur le territoire national. Les entreprises enregistrées dans les paradis fiscaux en sont donc exclues. En France, le Sénat vient d’adopter un amendement au projet de loi de finance rectificative prévoyant le même dispositif. Bruno Le Maire a lui-même déclaré qu'une entreprise logée dans un paradis fiscal ne pourrait pas recevoir d'aides en trésorerie.