De la contre-productivité globale. La critique de la mobilité et la crise du coronavirus

Article en ligne
Alors qu’au début du mois d’avril 2020, plus de la moitié des habitants de la planète sont confinés, il n’a jamais été aussi nécessaire d’interroger le rôle de notre système global de mobilité. Dans cette perspective, les critiques de la mobilité des années 1970 sont des guides sûrs. Celles-ci offrent à la fois une perspective sur un facteur d’expansion de l’épidémie devenue pandémie – le système de transport – et les pistes pour aménager le système de transport de l’après-crise.