Devoir de vigilance : les PME en première ligne, sans être assez accompagnées par les donneurs d'ordre

Article en ligne
Bonne nouvelle : les obligations dues au devoir de vigilance permettent de diffuser les principes de la responsabilité sociétale des entreprises (RSE) dans toute la chaîne de valeur des entreprises. Mauvaise nouvelle : ces exigences pèsent en particulier sur les PME sans qu’elles soient réellement accompagnées par les donneurs d’ordres. Pire, ceux-ci ne se montrent pas suffisamment exemplaires, selon leurs fournisseurs qui leur reprochent des manquements de base comme l’allongement des délais de paiement.