En Californie, Toyota, General Motors, Fiat-Chrysler soutiennent Donald Trump plutôt que le climat

Article en ligne
Trois grands constructeurs automobiles ont pris le parti de l’État fédéral contre la Californie, dans la bataille qui les oppose sur les normes d’émissions de gaz à effet de serre pour les véhicules. Toyota, General Motors et Fiat-Chrysler soutiennent la décision de l’administration de Donald Trump d’empêcher l’État californien d’émettre des normes plus strictes. D’autres constructeurs comme Ford, au contraire, ont pris des engagements auprès de la Californie pour réduire leurs émissions.