En Suisse aussi, le coronavirus révèle la misère sociale