Entre souffrances et espoirs, le chemin tortueux des enfants pour sortir du travail des mines dans l'Est de la RD-Congo

Article en ligne
À Rubaya, à 45 kilomètres de Goma, une dizaine de carrés miniers à ciel ouvert exploitent du niobium, de la cassitérite et du coltan (colombo-tantalite). Autour de la terre éventrée, transformée en puits de boue à la moindre pluie, des jeunes en âge d'être scolarisés travaillent : creusage, lavage des minerais, triage, transport, etc. Toutes les tâches semblent épuisantes sur les visages grimaçants des jeunes qui travaillent sans relâche. Ces minerais serviront notamment à la fabrication des condensateurs, présents dans tout produit électronique. La demande ne semble pas près de diminuer, tant la nouvelle (...)