[Infographie] Depuis la COP21, les grandes banques françaises ont encore investi 124 milliards d’euros dans les énergies fossiles

Article en ligne
Pour espérer rester sous la barre fatidique des 2°C de réchauffement, il va falloir laisser dans le sol un tiers de nos réserves de pétrole, la moitié de nos réserves de gaz et plus de 80 % de nos réserves de charbon. Les banques ont un rôle central dans l'atteinte de ses objectifs en orientant leurs financements vers des énergies propres. Or, depuis la COP21 et la signature de l'Accord de Paris, celles-ci ont augmenté leurs soutiens aux projets d'énergies fossiles.