La guerre des métaux rares fait rage et c’est l’environnement qui souffre

Article en ligne
La Chine détient une arme géopolitique majeure : les métaux rares. Celle-ci produit 85 % de ces éléments indispensables à la transition énergétique. Le reste du monde est complètement dépendant de Pékin qui extrait ses métaux dans des conditions environnementales et humaines désastreuses. Si le réveil a sonné pour les États-Unis qui se lancent enfin dans une course à la relocalisation, le Vieux Continent, lui, traîne des pieds. "L'Europe doit sortir de sa léthargie", prévient le spécialiste Guillaume Pitron.