La société de consommation, c'est « la négation de la pensée critique »

Article en ligne
Critiquer avec force la société de consommation grâce au théâtre, c'est le pari risqué de Guillaume Antoniolli, qui déconstruit avec lucidité "l'ordre social et économique fondé sur la création et la stimulation systématique d'un désir d'acheter" dans sa nouvelle pièce. Le spectateur découvre des comédiens et comédiennes au cœur d'un décor aux couleurs vives et agressives, confrontés à des vidéos qui exposent les dérives de notre monde. "Consumérisme" sera joué au Théâtre de la Jonquière en novembre prochain. Mr Mondialisation a rencontré le réalisateur pour l'occasion. Mr Mondialisation : Qu'est-ce que la pièce de théâtre "Consumérisme" ? Guillaume Antoniolli : Consumérisme, ce sont des personnages qui évoluent sur une scène théâtrale, figurant l'espace contemporain de la consommation et par conséquent l'oubli et la négation de la pensée critique. C'est comme un documentaire où chacun.e prend la parole à propos d'une société de prédation qui déshumanise. Les comédien.ne.s gardent le