Les pluies de plastique, un phénomène qui pollue jusqu’aux endroits les plus reculés du monde

Article en ligne
Il pleut du plastique et ce, même dans les régions les plus isolées du monde. Des chercheurs américains, qui ont étudié onze zones protégées des États-Unis, ont découvert qu'il avait plu près de 1 000 tonnes de microplastiques, soit l'équivalent de 120 millions de bouteilles, en un an. Les grosses particules tombent avec la pluie et la neige et les plus fines arrivent avec le vent. Si la plupart des particules proviennent des microfibres synthétiques des vêtements, la peinture utilisée par les industriels est aussi en cause.