À Mitrovica, le rock pour lutter contre les divisions entre Albanais et Serbes

Article en ligne

« Alternative pop, funky, quelque chose comme ça... Je ne peux pas vraiment coller une étiquette à notre musique. » Les classifications et les cases importent peu à Jelena. Dans le studio de la Rock school de Mitrovica, cette jeune fan de métal accorde sa basse. C'est l'heure de la répétition avec son groupe de pop-rock Electra Heart et il y a encore quelques réglages à faire avant le concert, prévu le lendemain, dans le sud du pays. « Maintenant on a six ou sept chansons », explique Baton, le batteur. « On joue aussi des reprises et des trucs comme ça. » En apparence, rien ne (...)