Quand des Israéliens chantent dans la langue de l'ennemi

Article en ligne
Des groupes israéliens produisent des chansons dont les paroles sont en arabe. Leur point commun ? Des origines dans des pays où l’arabe est la langue principale, et souvent celle de leurs grands-parents : Yémen, Irak ou Maghreb. Balade dans ce monde à l’envers. Le samedi 18 juin, à Beyrouth, dans un bar de gauchistes du quartier de Hamra, résonnait « Jat Mahibati », du groupe Yemen Blues. Une heure après, le miracle beyrouthin avait eu lieu, je me retrouvais dans le quartier des branchés de droite à Mar (...)
Thèmes
Pays