Quand l'agriculture ne sert pas à produire des denrées alimentaires, mais du profit

Article en ligne
Au milieu du 20e siècle, la Révolution verte a transformé la manière dont l'humanité travaillait la terre : tant les progrès technologiques liés aux variétés de semences de riz et de blé à haut rendement, que les systèmes d'irrigation et le développement de nouveaux fertilisants et pesticides – marquant l'entrée officielle de l'industrie chimique dans nos campagnes – ont contribué à une croissance vertigineuse de la productivité agricole. Trois décennies plus tard, le modèle s'est adapté à la financiarisation de l'économie, fruit du néolibéralisme : on assistait à la naissance de l'agro-industrie ou agrobusiness, une tendance qui (...)